Une fierté du cs wolxheim partenaire du fc Vendenheim

12 mars 2016 - 01:31

Actualités jeudi 10 mars 2016  

L'interview de la semaine avec Pauline DECHILLY

 

Bonjour Pauline, peux-tu nous raconter comment tu es arrivée au football et quels ont été tes débuts ? Quel a été en quelque sorte le déclic ?

« En fait personne dans ma famille ne jouait au foot à part mon cousin et j'ai commencé à m'entraîner au CS Wolxheim à l'âge de 4 ans et demi en débutant ma carrière... en même temps que mon père ! J'y suis resté 10 années. C'est un club familial et convivial et j'habitais là-bas, donc le choix était évident. »

 

Justement, venons-en au FC Vendenheim ! Comment as-tu été repérée ou recrutée ou bien est-ce toi qui a frappé à la porte du club ?

C'est moi qui avais frappé à la porte du FC Vendenheim, vu que je ne pouvais plus évoluer avec les garçons, il me fallait rejoindre une équipe féminine. J'ai fait le choix du FCV par rapport à la bonne réputation du club et le fait que je connaissais déjà des filles là-bas a facilité mon choix et mon intégration.»

 

Tu es également pensionnaire de l'INSEP depuis 2 ans. Comment as-tu rejoint cette structure de haut-niveau ?

« J'avais participé à la coupe Nationale en U14 et U15 et je me suis vu proposer un dossier de candidature, Après j'ai passé les tests à Clairefontaine en étant évaluée dans le jeu, par rapport à ma technique et à mes aptitudes physiques. Au final, j'ai été retenue. Puis tout s'est enchaîné très vite. »

 

Tu as donc des semaines mouvementées avec des aller-retours entre Paris et Vendenheim en plus des déplacements liés au championnat de France de D2. Pas trop difficile entre les cours, les sélections en Équipe de France, tes matchs avec le FC Vendenheim en D2 ?

« En fait nous bénéficions d'un emploi du temps aménagé avec 3 heures de cours le matin et 2 heures l'après-midi, sauf le mercredi, réservé aux contrôles. Je suis en Terminale STMG (Sciences et technologies du management et de la gestion). Concernant mon rythme de vie, j'y ai pris goût par passion pour la compétition. Après, c'est vrai que ce n'est pas toujours évident d'acquérir rapidement des principes de jeu différents selon que je joue en club ou en sélection, mais avec Lionel notre coach, on s 'appelle une ou deux fois la semaine pour préciser les choses. »

 

Quel est ton objectif personnel, ton plan de carrière en quelque sorte ?

(Silence) puis « Alors là ! ...(silence) … En fait je procède étape par étape et je prends ce qui est à prendre pour favoriser ma progression. »

 

Tu n'as pas un petit rêve que tu caresses quelque part dans un coin de ta tête ?

(Et là presque sans hésitation) « Intégrer l'équipe de France A ! »

 

Et en-dehors du rectangle vert, quelles sont tes autres centres d'intérêt ?

« Les mêmes que ceux des jeunes filles de mon âge : faire les magasins, écouter de la musique, sortir avec les amis... et voyager ! J'adore voyager même si j'effectue déjà beaucoup de déplacements par rapport au foot. »

 

Et ton futur métier (en-dehors de joueuse de football), comment le vois-tu ?

« Je me verrai bien dans le marketing, le management ou le commerce... si possible en relation avec le sport ! »

 

Propos recueillis par Claude Timmel
Photos mise à disposition par Pauline Dechilly

Commentaires

Aucun événement